2023 : Année de transition vers la circularité

Avec 2023 qui s’annonce sous le spectre d’un resserrement des activités économiques, il est important que les investisseurs et les dirigeants d’entreprise prennent rapidement conscience des opportunités et des dangers liés à la durabilité. Les entreprises visionnaires élaboreront des plans de durabilité ambitieux pour être dans le groupe restreint de ceux qui pourraient croître en 2023.

Les plans sont construits et structurés pour encourager les progrès dans la viabilité des modèles commerciaux circulaires. Les objectifs et les obligations qui en découlent appellent presque invariablement à :

Source : leQuotidien
  • créer de valeur radicale avec moins de ressources;
  • réduire et éliminer l’impact du modèle sur la dégradation de l’environnement.

Le concept d’économie circulaire implique de nouvelles méthodes de collaboration et de coopération dans l’écosystème plus large de l’entreprise. Il est donc possible d’augmenter la circularité et de réduire les émissions de carbone en pensant différemment les opérations commerciales telles que :

  • l’approvisionnement;
  • la production;
  • la logistique;
  • la consommation d’énergie
  • la réduction des GES
  • l’analyse cycle de vie des produits;
  • l’écoconception des produits;
  • la gestion des inventaires.

Qu’il s’agisse d’un procédé industriel, des approvisionnements ou de matières résiduelles, l’économie circulaire peut nous inciter à les considérer d’une manière entièrement nouvelle. Savoir où chercher est tout ce dont on a besoin pour commencer. Une fois que la démarche s’ammorce avec Second Cycle, les opportunités et la rentabilité se multiplient.

Votre entreprise envisage un projet d’économie circulaire?

Contactez nous sans frais : 1 833-280-2828

Conseiller en économie circulaire chez Second Cycle, Ben Rachid Barro a toujours voulu réussir à concilier les questions économiques aux questions environnementales. Titulaire d’un baccalauréat en sciences économiques de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en gestion de l’environnement de l’Université de Sherbrooke, Ben Rachid Barro est impliqué principalement chez Second Cycle à analyser les aspects économiques d’un projet dans un projet d’économie circulaire. Grâce à cette bidisciplinarité qui lui permet de disposer de solides compétences en analyse quantitative et qualitative, Ben Rachid Barro dispose également d’une forte aptitude à consolider les relations intersectorielles et la rentabilité des projets environnementaux.

Publié dans Économie circulaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour vous informer sur l'économie circulaire et les services de Second Cycle.

Nous suivre

Vous faites partie des leaders de l'économie circulaire? Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

LinkedIn Youtube