Resserrement économique : Opportunité en économie circulaire.

À mesure que d’autres pays entrent en récession, la vitesse du ralentissement spectaculaire du PIB mondial risque de s’accélérer. Pour cette raison, les autorités devraient accorder une plus grande priorité à l’augmentation de la production qu’à la réduction de la consommation afin de parvenir à une faible inflation, à la stabilité monétaire et à un développement plus rapide. Pour ce faire, il sera crucial de s’efforcer d’accroître les investissements et de stimuler l’allocation des capitaux et la productivité, deux éléments nécessaires à la croissance.

C’est dans ce sens que l’adoption de l’économie circulaire serait un moyen pour transformer le resserrement de l’économie en opportunité de croissance économique pour les organisations qui vont l’adopter.

Source : LeDevoir

La circularité offre la possibilité d’encourager la création de nouvelles entreprises, l’innovation et la coopération intersectorielle en réduisant la volatilité des prix et la dépendance de la chaîne d’approvisionnement. En diminuant la demande de ressources et de matières premières, la circularité réduit le besoin de terres tout en protégeant les écosystèmes et la biodiversité. En effet, plus de 90 % des effets environnementaux liés à la perte de biodiversité et au stress hydrique peuvent être attribués à l’extraction et au traitement des matériaux.

Avec un indice de circularité estimé à 8,6 % dans l’économie mondiale, cela montre qu’il reste encore beaucoup à faire, et que les opportunités d’affaires en économie circulaire sont vastes. En effet, le forum économique mondial estime que d’ici à 2030, l’économie circulaire pourrait générer des avantages économiques allant jusqu’à 4 500 milliards de dollars US. Également des études menées par l’Union européenne ont montré que l’économie circulaire aurait la capacité de réduire la dépendance aux matières premières importées et de créer jusqu’à 2 millions de nouveaux emplois d’ici 2030.

Votre entreprise envisage un projet d’analyse de vie ou d’économie circulaire?

Contactez nous sans frais : 1 833-280-2828

2023 : Année de transition vers la circularité

Avec 2023 qui s’annonce sous le spectre d’un resserrement des activités économiques, il est important que les investisseurs et les dirigeants d’entreprise prennent rapidement conscience des opportunités et des dangers liés à la durabilité. Les entreprises visionnaires élaboreront des plans de durabilité ambitieux pour être dans le groupe restreint de ceux qui pourraient croître en 2023.

Les plans sont construits et structurés pour encourager les progrès dans la viabilité des modèles commerciaux circulaires. Les objectifs et les obligations qui en découlent appellent presque invariablement à :

Source : leQuotidien
  • créer de valeur radicale avec moins de ressources;
  • réduire et éliminer l’impact du modèle sur la dégradation de l’environnement.

Le concept d’économie circulaire implique de nouvelles méthodes de collaboration et de coopération dans l’écosystème plus large de l’entreprise. Il est donc possible d’augmenter la circularité et de réduire les émissions de carbone en pensant différemment les opérations commerciales telles que :

  • l’approvisionnement;
  • la production;
  • la logistique;
  • la consommation d’énergie
  • la réduction des GES
  • l’analyse cycle de vie des produits;
  • l’écoconception des produits;
  • la gestion des inventaires.

Qu’il s’agisse d’un procédé industriel, des approvisionnements ou de matières résiduelles, l’économie circulaire peut nous inciter à les considérer d’une manière entièrement nouvelle. Savoir où chercher est tout ce dont on a besoin pour commencer. Une fois que la démarche s’ammorce avec Second Cycle, les opportunités et la rentabilité se multiplient.

Votre entreprise envisage un projet d’économie circulaire?

Contactez nous sans frais : 1 833-280-2828

Comment promouvoir la durabilité grâce à l’analyse cycle de vie des produits

Selon l’organisation ISO qui a normalisé la méthodologie de l’analyse du cycle de vie (ACV) la définit comme une méthode qui étudie les aspects environnementaux et les impacts potentiels tout au long de la vie d’un produit (c’est à dire du berceau à la tombe), de l’acquisition de la matière première à sa production, son utilisation et son élimination. Les études d’ACV sont réalisées par des professionnels. Un grand nombre d’usagers de ces études sont : les entreprises, les gouvernements, et les organisations non gouvernementales qui l’utilisent chacun à des fins différents.

Source : Cellule environnement

Pour soutenir les futures initiatives de durabilité, les entreprises cherchent à mettre en place des procédures plus rapides et plus efficaces. En intégrant une fonctionnalité d’estimation des effets sur l’environnement de leurs approches qu’elles utilisent tout au long du cycle de vie des produits, leurs employés et partenaires seront en mesure d’évaluer les conséquences environnementales des différentes alternatives qui leur sont accessibles avant d’agir. L’ACV est la seule technique d’analyse qui soit totalement axée sur le cycle de vie de l’objet d’étude en utilisant une approche multicritère. Elle est l’outil le plus abouti pour évaluer les conséquences environnementales globales et multicritères. Son utilisation actuelle et sa diffusion contribuent à en faire un outil de plus en plus efficace.

Votre entreprise envisage un projet d’économie circulaire?

Contactez nous sans frais : 1 833-280-2828

Construire un modèle d’entreprise circulaire qui fonctionne

Depuis la fin des années 2000, le concept d’économie circulaire fait l’objet d’une mobilisation de la part d’un nombre croissant d’acteurs. L’économie circulaire forme un modèle d’affaires innovant, car il invite à la fois à repenser le cycle habituel de production et de consommation. L’économie circulaire est un modèle qui repose sur un système régénérateur s’oppose à l’économie linéaire. Extraire, fabriquer, consommer et jeter ne sont plus des options viables. L’économie circulaire préconise de transformer les déchets en matières premières réutilisables dans la création de produits. En d’autres termes, ne plus produire de résidus que les systèmes industriels et naturels sont incapables d’absorber.

Source : Association québécois zéro déchet

En tant qu’investisseurs, encouragez l’économie circulaire, offre une opportunité financière de stimuler l’innovation et la compétitivité tout en découplant la croissance économique de la détérioration de l’environnement. Selon des études récentes, l’économie circulaire a le potentiel de générer plusieurs milliards de dollars de valeur économique en éliminant les déchets, en favorisant l’innovation et en créant des emplois. Les nouveaux modèles commerciaux qui mettent l’accent sur la réutilisation, la réparation et la remise à neuf, ainsi que les modèles de partage offrent d’énormes perspectives d’innovation. En effet, plutôt que de laisser les déchets s’empiler comme des montagnes mortelles, l’adoption de l’économie circulaire offre un cercle vertueux dans lequel les ressources sont préservées, les dommages environnementaux sont réduits et des emplois sont créés.

Il n’existe pas de solution circulaire unique. La stratégie est déterminée par une variété d’éléments, notamment le modèle d’entreprise. Le secteur industriel, la chaîne de valeur, les ressources accessibles et la géographie.

Second Cycle, est en mesure de vous identifier, après un mandat d’étude de marché et/ou de plan d’affaires, des sources de financement et des programmes pour l’achat d’équipement, les modifications, l’agrandissement et les nouvelles usines.

Votre entreprise envisage un projet d’économie circulaire?

Contactez nous sans frais : 1 833 280-2828

Améliorer sa gestion de disposition des biens

De nombreux biens, équipements, meubles, etc deviennent des biens excédentaires après des projets de développement, des changements technologiques ou des réaffectations de personnel. Cela signifie qu’ils ne sont plus nécessaires immédiatement et nons pas réaffectés pour de nouvelles tâches. Parmi ses biens excédentaires présents, il est commun de retrouver de nombreux obtjets du quotidien tels que les articles de bureau, le matériel informatique et audiovisuel, le mobilier, les véhicules, les équipements électroniques, des matériaux des outils, … qui sont généralement présents dans les organisations. Pourtant réussir à offrir ces items pour le réemploi fait face à quelques obstacles comme par exemple :

  • le manque de temps;
  • un faible réseau de contacts;
  • une faible connaissance sur les opportunités de l’économie circulaire.

Pour les entreprises publiques et commerciales, Second Cycle est devenu un expert reconnu dans la gestion et la vente de biens excédentaires. En fonction du type d’actifs, nous choisissons pour vous la stratégie de cession la plus efficace et la plus abordable. Les clients potentiels figurant dans la base de données de Second Cycle sont informés par courrier électronique lorsque des appels d’offres correspondant à leurs intérêts sont lancés. Avec son portail privé et sécurirés, Second Cycle offre la possibilité aux institutions de :

  • Optimiser le travail de votre équipe des ressources matérielles;
  • Réaliser les appels d’offres et enchères ponctuelles pour les biens excédentaires;
  • Offrir ses surplus d’inventaires;
  • Répondre aux exigences des politiques et règlements de disposition des excédents.

Votre organisation envisage un projet d’économie circulaire?

Contactez nous sans frais : 1 833 280 2828

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour vous informer sur l'économie circulaire et les services de Second Cycle.

Nous suivre

Vous faites partie des leaders de l'économie circulaire? Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

LinkedIn Youtube