En route pour l’interdiction de l’enfouissement des déchets de bois

Le bois est l’un des résidus les plus générés par le domaine de la construction, de la rénovation et de la démolition (CRD). En plus des nombreuses caractéristiques qu’on lui attribue, le recyclage du bois a une valeur économique importante grâce aux multiples débouchés possibles (paillis, granules de bois, compostage, panneaux de fibres, fondation, cogénération, biomasse, etc.). Or, beaucoup de bois continue d’être enfoui en grande quantité. Pourtant, le bannissement de l’élimination du bois dans les différents lieux d’enfouissement du Québec est prévu pour 2014 et le secteur CRD est le premier concerné par le bannissement de l’élimination du bois.

C’est pour en parler qu’a été organisé le 6 novembre dernier une journée complète consacrée à ce sujet et organisée conjointement par le Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec (3RMCDQ), Réseau Environnement, RECYC-QUÉBEC et le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP).

Lors de cette journée, plusieurs conférenciers du Québec et du Massachusetts nous ont expliqué la situation actuelle, les enjeux à venir et les façons de réussir le bannissement. L’État du Massachusetts a utilisé la stratégie du bannissement pour augmenter la valorisation de plusieurs matériaux de construction dans les dernières années. L’état de la situation du bannissement dans leur État a permis de mieux comprendre les enjeux que nous vivrons dans les prochaines années.

Des questions aussi simples que quoi et comment bannir ont été soulevées lors de la journée. De ces questions sont aussi ressorties d’excellentes idées comme la suggestion de mettre en place des clauses obligatoires pour la saine gestion des matières résiduelles dans les permis de construction municipaux. Plusieurs municipalités ont confirmé que ce dossier sera sur leurs tables de travail dans les prochains mois. D’ailleurs, cette obligation devrait favoriser l’émergence de centre de tri de matériaux secs et aider ceux existants. De plus, un tel règlement permettrait possiblement d’améliorer la qualité des résidus de bois si un tri à la source est fait directement sur les chantiers. Ainsi, le bois ne serait plus contaminé par les autres matières et pourrait être traité immédiatement à son arrivée au centre de tri.

L’un des principaux objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles est de valoriser 70 % des résidus de CRD issus du bâtiment en les acheminant vers les centres de tri de matériaux secs. Cependant, ces derniers rencontrent différents obstacles : incertitude du prix des matières, peu de débouchés pour l’instant, marché peu structuré, déséquilibre entre l’offre et la demande, défi de l’entreposage, hétérogénéité, qualité des matières, etc. Pour améliorer la situation actuelle, une meilleure harmonisation du système en place et plus de sensibilisation auprès des acteurs concernés doivent être mises de l’avant. D’ailleurs, RECYC-QUÉBEC y travaillera dans les prochaines années, car plusieurs de leurs stratégies clés vont dans ce sens.

À l’heure actuelle, les débouchés les plus importants pour les résidus de bois sont les entreprises de fabrication de panneaux de particules et la cogénération. Beaucoup d’efforts devront être déployés au cours des prochaines années afin de diversifier ces marchés et faire du Québec un joueur compétitif sur le marché national et international.

Président-directeur général et cofondateur de Second Cycle, s’intéresse depuis 2010 à l’adoption de l’économie circulaire afin d’obtenir des gains économiques et environnementaux en entreprise. Depuis la fondation de Second Cycle, l’entreprise réalise des mandats de service-conseil stratégiques et est impliquée à la mise en place sur une base annuelle à environ 80 succès liés à l’économie circulaire. Frédéric Bouchard est consultant, formateur, l’auteur du blog.secondcycle.net et a donné plus de 20 présentations et conférences sur l’économie circulaire. Frédéric détient un bac en Sciences Appliquées orienté pour le milieu industriel de l’École de Technologie Supérieure.

Publié dans Développement durable ici et ailleurs, Écologie industrielle, Économie circulaire, Gestion des matières résiduelles

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour vous informer sur les 3RV, les événements, les formations et les appels d'offres de Second Cycle.

Nous suivre

Vous faites partie de la communauté du développement durable : suivez nous sur les réseaux sociaux.

LinkedIn Youtube