L’écologie industrielle en 5 étapes

Par Frédéric Bouchard 10. avril 2012 07:54

1-      Inventaires des matières résiduelles :

Pour s’améliorer, il faut mesurer. Cet inventaire appelée caractérisation sera la base des efforts par la suite.

2-      Identifier les opportunités de réduction :

La réduction fait partie de toute démarche d’écologie industrielle.  Cette étape pourra même entraîner une réduction des coûts.

3-      Donner de la visibilité aux matières résiduelles disponibles :

De façon anonyme ou bien s’étaler au grand jour. Pour trouver un preneur, il faut s’afficher!

4-      Essai et tests de faisabilité :

Avant de s’engager, le preneur potentiel voudra valider la faisabilité de prendre vos matières résiduelles pour sa production. Test, essai, validation. Est-ce que les matières pourront être prises tel quelle? Est-ce que de la R&D sera requise pour les transformer?

5-      Engagement et échange :

Si les tests sont concluants, s’entendre sur les modalités de partage, transport et mettre l’échange en place!

 

Et vous quel est votre expérience dans votre organisation avec l’écologie industrielle?

 

Mots-clés : ,

Catégories : Actualité Second Cycle, Économie circulaire, Écologie industrielle

 
Les commentaires sont clos

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour connaitre les succès de nos clients et nos promotions.

Abonnement à l'infolettre

Suivre Second Cycle

Vous faites partie de la communauté du développement durable : suivez nous sur les réseaux sociaux.

Contactez-nous!

Vous avez des nouvelles et des événements à nous communiquer? Vous voulez nous faire part de bonnes nouvelles de votre entreprise ou organisation?

Contactez-nous

Billets par mois

Twitter