L’ACV : un outil d’aide à la décision et à la gestion des matières résiduelles

Par Victor Poudelet 23. octobre 2012 09:44
L’Analyse de cycle de vie est un outil de quantification des impacts environnementaux d’un produit ou d’un service sur l’ensemble de son cycle de vie, ou plus métaphoriquement « du berceau au tombeau ».  Sa réalisation est encadrée par les normes ISO 14040 et ISO 14044. L’analyse de cycle de vie peut jouer trois rôles en matière d’optimisation des produits et services et ainsi influencer la gestion des matières résiduelles : Un outil de diagnostic pour évaluer les impacts environnementaux d’un produit, d’un service ou d’une entreprise (par ex. une empreinte carbone ou un inventaire GES); Un outil d’aide à la décision afin  supporter une démarche d’écoconception de produit ou d’approvisionnement responsable (par ex. réduction des emballages ou des pertes de procédés); Un outil de comparaison afin de confronter plusieurs solutions envisageables, que ce soit des produits ou des scénarios d’affaires (par ex. Hiérarchie des modes de gestion des matières résiduelles); Un outil de divulgation pour satisfaire les demandes d’informations de ses intervenants au sein de sa chaîne de valeur ou supporter un affichage environnemental (par ex. Recyc Eco). Plusieurs niveaux de complétude peuvent être atteints : il n’est pas toujours nécessaire de réaliser une analyse approfondie. En fonction des besoins, une étude simplifiée permet d’obtenir des conclusions solides, en allégeant le processus de collecte de données. Avoir une approche de cycle de vie est de plus en plus appliqué et demandé par certains programmes gouvernementaux, comme la Politique Québécoise de gestion des matières résiduelles, Eco Entreprises Québec ou encore Recyc-Québec, afin de s’assurer de l’exhaustivité des démarches d’évaluation. Un exemple concret est l’utilisation de l’ACV en écoconception : la première étape (et surement la plus rentable) d’optimisation d’un produit ou d’un service est la réduction des pertes ($$) générées par le processus de fabrication et les emballages superflus.  Optimiser les processus de production permet de diminuer la gestion des matières résiduelles et ainsi les coûts associés; optimiser les emballages permet de diminuer ses coûts et ses écofrais et autres frais environnementaux, de plus en plus onéreux. Lors de la mise en œuvre chez un client d’une stratégie de gestion des matières résiduelles ou de manière plus large de développement durable, nous utilisons l’ACV afin de définir et préciser les indicateurs de performances qui sont intégrés dans le tableau de bord de l’entreprise. Par la suite, nous développons avec notre client des outils appropriés (par ex. ACV simplifié) afin qu’il puisse continuer à mesurer sa performance en continu. Si vous voulez en savoir plus sur comment l’ACV peut vous aider à renforcer vos démarches d’amélioration continue, n’hésitez pas à nous contacter. Victor Poudelet Conseiller en Développement durable et gestion des gaz à effet de serre Raymond Chabot Grant Thornton +1 514 878 2691
 

On vous met au Défi!

Par Raphaëlle Julien Caron 12. juin 2012 10:00
C’est en mars 2008 qu’est lancée la première phase du projet « Défi on recycle! ». Il s’agit d’un service d’accompagnement en gestion des matières résiduelles offert aux ICI (Industries, Commerces et Institutions) des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska. Les entreprises participantes ont la chance d’avoir recours à un service-conseil personnalisé afin de réaliser et de mettre en œuvre un plan de gestion des matières résiduelles adapté à leur établissement, et ce, dans le but d’obtenir l’attestation du programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! de l’agence gouvernementale RECYC-QUÉBEC En visant à favoriser la mise en pratique de gestes écoresponsables au sein des entreprises, le Défi on recycle fait en sorte que la région se démarque dans son avancement vers un développement durable. Durant la première phase du projet (2008-2011), le Défi, on recycle a permis de sensibiliser et/ou d’accompagner 170 ICI sur le territoire et donc, de dépasser l’objectif qui avait été fixé à 150 ICI. L’objectif visé pour la deuxième phase de projet (2011-2014) est de rejoindre et de sensibiliser un minimum de 300 ICI. En plus de poursuivre la promotion du Défi on recycle dans les ICI du territoire, un projet pilote sera mis en place pour encourager le secteur manufacturier à s’impliquer davantage dans un processus de gestion des matières résiduelles. Afin de suivre de près l’avancement du projet « Défi, on recycle », vous pouvez consulter la rubrique Défi on recycle sur notre site Internet (www.ccicq.ca). Pour toutes entreprises des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska qui souhaiteraient plus d’informations sur la gestion des matières résiduelles ou sur la démarche d’accompagnement que nous proposons, n’hésitez pas à nous contacter! Raphaëlle Julien Caron, géographe (M.Env) Conseillère en gestion des matières résiduelles, Projet «Défi on recycle» Courriel : defi@ccicq.ca Chambre de commerce et d'industrie du Cœur-du-Québec 1045, avenue Nicolas-Perrot, Bécancour, G9H 3B7 Tél.: (819) 294-6010 Sans-frais: 1-877-994-6010 Fax: (819) 294-6020
 

L’écologie industrielle en 5 étapes

Par Frédéric Bouchard 10. avril 2012 07:54
1-      Inventaires des matières résiduelles : Pour s’améliorer, il faut mesurer. Cet inventaire appelée caractérisation sera la base des efforts par la suite. 2-      Identifier les opportunités de réduction : La réduction fait partie de toute démarche d’écologie industrielle.  Cette étape pourra même entraîner une réduction des coûts. 3-      Donner de la visibilité aux matières résiduelles disponibles : De façon anonyme ou bien s’étaler au grand jour. Pour trouver un preneur, il faut s’afficher! 4-      Essai et tests de faisabilité : Avant de s’engager, le preneur potentiel voudra valider la faisabilité de prendre vos matières résiduelles pour sa production. Test, essai, validation. Est-ce que les matières pourront être prises tel quelle? Est-ce que de la R&D sera requise pour les transformer? 5-      Engagement et échange : Si les tests sont concluants, s’entendre sur les modalités de partage, transport et mettre l’échange en place!   Et vous quel est votre expérience dans votre organisation avec l’écologie industrielle?  
 

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour connaitre les succès de nos clients et nos promotions.

Abonnement à l'infolettre

Suivre Second Cycle

Vous faites partie de la communauté du développement durable : suivez nous sur les réseaux sociaux.

Contactez-nous!

Vous avez des nouvelles et des événements à nous communiquer? Vous voulez nous faire part de bonnes nouvelles de votre entreprise ou organisation?

Contactez-nous

Billets par mois

Twitter